Heures d'ouverture, Lundi au Jeudi : 9:00 à 17:00, Vendredi : 9:00 à 15:00
caroledugal@gmail.com 418-932-2205

Bienvenue sur mon blog

03
Mar

Y a-t-il un danger à se faire poser des faux ongles?

Écrit par Carole Dugal, le 1 octobre 2014 

Départagez le vrai du faux!

Il faut le dire et être honnête, nous savons que tout contact avec des produits chimiques expose l’être humain à un risque plus ou moins nocif pour sa santé. Il serait donc malhonnête de prétendre le contraire, quand il s’agit d’un produit de beauté pour la pose des faux ongles. Même si des produits portent l’appellation BIO, biologique, sans MMA ou médicale sur leurs étiquettes ou dans leurs publicités cela ne veux pas dire meilleur ou sans risque pour la santé. Effectivement, certains produits pour la pose de faux ongles représentent un danger tandis que d’autres non et les principaux risques dominants de ces dangers sont ceux de l’allergie et les infections de l’ongle.

 

  • LE PRODUIT CHIMIQUE POINTÉ DU DOIGT!

Il a été prouvé lors d’étude que le MMA (méthacrylate de méthyle) est néfaste pour la santé. On retrouve principalement le MMA dans le liquide d’acrylique (monomère) utilisé dans la technique acrylique. Il occasionne un bon nombre de réactions allergiques sérieuses tant cutanées que respiratoires.

Chez les techniciennes en pose d’ongles exposées aux vapeurs irritantes du liquide acrylique (monomère), des problèmes d’asthme, de dermatites et d’eczéma ont été répertoriés. Parmi ces réactions, certaines sont modérées, tandis que d’autres sont sévères. Même si ces problèmes de santé sont généralement constatés chez les professionnelles, il n’en reste pas moins que plusieurs cas ont été signalés chez les clientes exposées aux MMA.

Depuis les années 90, le MMA (sous forme liquide) a été strictement interdit dans les produits de modelage d’ongles aux États-Unis et en Europe. Depuis les produits, Américains et Européens ne contiennent plus de MMA. Celui-ci a été remplacé par l’EMA (Éthyle Méthacrylate)  approuvé par les autorités de la santé de ces deux pays.  Ici au Canada, la réglementation émise par Santé Canada est la même que pour l’Europe et les États-Unis, l’utilisation de liquide acrylique (monomère) avec MMA est interdite.

Malheureusement, comme le MMA coûte beaucoup moins cher que l’EMA certains fabricants de liquide acrylique (monomère) l’utilisent encore, car dans certaines parties du monde aucune réglementation n’est faite pour ce produit. Malgré les réglementations,  il est difficile de contrôler l’entrée au Canada des liquides acryliques contenant du MMA, car aujourd’hui avec les achats faits sur Internet les consommateurs font face à des prix défiant toutes concurrences et ils se laissent charmer par le prix du produit au détriment d’un produit plus dispendieux, mais sécuritaire pour la santé de tous!

Mais, il ne faut pas paniquer! Assurez-vous que votre technicienne en pose d’ongles utilise des produits sans MMA. Pour cela, évitez les endroits ou il est difficile d’obtenir des réponses à vos interrogations ou tous semblent tabou et cachés ou il est difficile de communiquer dans votre langue ou la technicienne ne peut répondre à vos questions de manière professionnelle et satisfaisante ou votre instinct vous dit : « NON »,

c’est votre droit et c’est de votre santé qu’il s’agit.

http://www.davidsuzuki.org/fr/champs-dintervention/sante/enjeux-et-recherche/substances-toxiques/la-reglementation-canadienne-sur-les-cosmetiques-a-besoin-de-se-refaire-une-beau/

http://www.csst.qc.ca/prevention/reptox/Pages/fiche-complete.aspx?no_produit=3889

http://www.hc-sc.gc.ca/ewh-semt/pubs/contaminants/psl1-lsp1/methyl_methacrylate_methyle/index-fra.php#a242

 

  • LES MÉCHANTS RAYONS UV!

Des rumeurs laissent sous-entendre que l’utilisation de la lampe UV pour faire durcir les gels UV ainsi que les vernis UV serait à risques pour développer un cancer de la peau. Jusqu’à aujourd’hui, aucun cas de cancers directement relier à l’utilisation exclusive de la lampe UV n’a été répertorié.  Les lampes UV utilisées pour faire durcir les gels UV et les vernis UV émettent des rayons UVA à très faible puissance soit une moyenne 36 watts. Afin de bien se situer et de comprendre la puissance de ces lampes UV, comparons à celle des lits de bronzage qui ont en moyenne une puissance de 4500 watts pour réussir à vous faire bronzer et qu’une exposition prolonger au rayon UV artificiel ou naturel peut causer le cancer de la peau. Il est prouvé que les rayons UV les plus nocifs pour la santé sont les UVB, mais vous ne devez pas sous-estimer pour autant les rayons UVA. Une étude américaine a démontré que l’utilisation de la lampe UV lors d’une pose d’ongles complète représentait une exposition d’environ 10 minutes par semaine à l’extérieur avec ou sans soleil démontrant ainsi que les risques de développer un cancer de la peau à cause de ces lampes UV sont pratiquement nuls. Ils ont même démontré dans cette étude que l’utilisation de ces lampes UV était sécuritaire à raison d’une manucure par semaine sur une période de 250 ans et plus. Alors, pas si méchantes que ça les lampes UV!

http://fr.canoe.ca/artdevivre/bienetre/article1/2012/12/07/20415161-relaxnews.html

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/what-is-a-risk-factor/sun-and-uvr-exposure/types-of-uvr/?region=on

 

  • PARLONS D’ALLERGIES.

Certaines personnes auront des réactions allergiques directement aux produits ou aux produits additifs, présents dans les colles, dans le liquide de monomère, les gels UV, verni UV et vernis régulier. Les symptômes allergiques les plus souvent rencontrés sont l’irritation et l’eczéma sur la peau près des ongles soit les cuticules, directement sur les doigts et les mains ou celle en contact avec les faux ongles tels que les paupières, le cou, les lèvres, les avant-bras, etc.   Les réactions allergiques peuvent se déclarer instantanément au contact des produits ou dans les 72 heures ou dans les 10 jours suivant la pose cela dépends de plusieurs facteurs qui relever ici des connaissances d’un médecin. Les réactions allergiques ne surviennent pas nécessairement au premier contact d’un ou des produits. Elles peuvent apparaître après plusieurs contacts répéter aux produits qui peuvent ce compter en semaines, en mois ou années.  Si vous avez une réaction allergique, n’hésiter pas à consulter un médecin, une allergie peut être bénin ou grave pour votre santé.

 

  • VOUS AVEZ DIT :  » LES MALADIES! »

La technicienne en pose d’ongles est souvent pointée du doigt en ce qui concerne la transmission des maladies des ongles. Peut-être… que oui, mais … peut-être que non! Les règles d’hygiène doivent être respectées par la professionnelle afin d’éviter toutes transmissions ou infections des ongles. L’utilisation d’une lime neuve jetable pour chaque cliente, désinfecter et stériliser avec soin tous les instruments de travail de manière appropriée, et cela entre chaque cliente, nettoyer la zone de travail régulièrement et porter des gants de nitrile sont des règles de base pour offrir une sécurité pour tous. Il est vrai que l’idéal serait qu’elle utilise des instruments entièrement jetables et neufs à chaque cliente, mais cette pratique se répercuterait considérablement sur le prix de votre service. C’est pour cela que des produits de stérilisation et de désinfection existent. N’hésite pas à demander à votre professionnelle ce qu’elle utilise comme produits de désinfection et stérilisation, ainsi que, ses habitudes sur ces points. C’est votre droit!

 

Le champignon (onychomycose ou mycose)

Malgré toutes les précautions prises par la technicienne, certaines clientes développeront une infection fongique. Pourquoi donc? Les champignons se développent dans des lieux humides ou l’eau ou la transpiration ou les sécrétions corporelles restent stagnantes pendant plusieurs jours. Les comportements de la cliente vis-à-vis ses faux ongles et leurs entretiens peuvent également être responsables de cette infection fongique. Les faux ongles ou recouvrements d’ongles nécessitent un entretien tous les 2, 3 ou 4 semaines maximum. Il est donc important que la cliente prenne soin de ses faux ongles sur une base régulière qui sera déterminée avec la professionnelle qui aura évalué l’interaction entre le corps de la cliente et les produits de pose d’ongles pour fixer l’entretien ou le retrait de manière sécuritaire de ceux-ci.

Même si la technicienne est qualifiée à reconnaître les symptômes d’un champignon (mycose ou onychomycose)  ou d’autres maladies des ongles, il n’en reste pas moins qu’elle est une spécialiste de la beauté des ongles et non un médecin. Les maladies des ongles se comptent par dizaine et divers facteurs sont en cause. La consultation d’un médecin sera toujours nécessaire ainsi que la meilleure chose à faire pour s’assurer du problème et le traitement à suivre.

D’autres maladies des ongles peuvent se développer lorsque vous portez de faux ongles ou les retirer de manières inadéquates telles que l’onycholyse, pseudomonas, paronychia, et bien d’autres. Il est donc nécessaire d’être vigilante sur le choix de votre technicienne, assurez-vous qu’elle soit certifiée d’une école de pose d’ongles, qu’elle détienne les produits de désinfection et de stérilisation nécessaire sur les lieux de travail, que les lieux et le poste de travail soient propres, que la lime utilisée pour votre pose soit neuve et qu’elle vous soit remise ou jetée à la fin de la pose d’ongles. Noter! Le prix du service ne devrait pas être votre point le plus important, mais bien ceux que je viens de mentionner. Souvent, les services peu coûteux laissent souvent sous-entendre que les produits peuvent être de piètre qualité et qui peut être nocive pour la santé ou des instruments de travail non désinfecté et non stériliser ou une technicienne non qualifiée ou un manque d’éthique professionnelle. Sachez que ces quelques points simples à vérifier pourront faire toute la différence sur votre santé et celle de vos ongles.

http://www.infomycose.info/fr/page_03.htm

http://ongles.comprendrechoisir.com/comprendre/onycholyse

 

  • POINTS IMPORTANTS SUR LES PRODUITS AU QUÉBEC.

Ici au Canada et au Québec, Santé Canada a établi une réglementation sur l’utilisation des produits chimiques dans les cosmétiques (produits de beauté) et dresser une liste des produits critiques donc l’utilisation est restreinte ou interdite dans les cosmétiques. Depuis 2006, une loi exige que les fabricants divulguent leurs ingrédients et les inscrivent sur les étiquettes des produits. Donc tous les produits vendus doivent être munis d’une étiquette conforme aux diverses lois s’y rattachant. Noter que même si la liste des ingrédients doit être transmise à Santé Canada afin d’enregistrer le produit, il n’en reste pas moins que ceux-ci ne sont pas nécessairement testés ou inspecter pour être approuvés. Restez vigilante!

http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/cosmet-person/hot-list-critique/hotlist-liste-fra.php

http://www.hc-sc.gc.ca/cps-spc/pubs/indust/cosmetics-cosmetiques/index-fra.php#one2

 

  • FINALEMENT!

Il existera toujours des risques, mais il est possible de les réduire en fessant de bons choix et cela s’applique autant aux clientes qu’aux techniciennes.  

 

P.S. Tout au long de l’article, je vous ai joint mes sources ainsi que des articles intéressants

sur les sujets traités ci-haut. Mais attention de ne pas devenir anxieux en

lisant tous les articles, faites la part des choses!