Heures d'ouverture, Lundi au Jeudi : 9:00 à 17:00, Vendredi : 9:00 à 15:00
caroledugal@gmail.com 418-932-2205

Bienvenue sur mon blog

26
Sep

Le système en gel poudre, oui ou non ?

Écrit par Carole Dugal, le 26 septembre 2019

Je suis certaine que vous avez constaté qu’en ce moment beaucoup de techniciennes ont sur les lèvres les mots, gel et poudre. C’est une sous-technique qui est issue du mariage du gel UV soak off et de la poudre acrylique. Une solution qui semble intéressante pour toutes techniciennes ayant des difficultés respiratoires avec la résine et poudre.

Comme cette sous-technique devient de plus en plus populaire et qu’elle présente un ou des atouts très intéressants pour plusieurs techniciennes en pose d’ongles, cela peut faire un peu peur à différentes personnes. Mais il faut se le dire et être consciente que le marché de l’ongle change et le changement peut faire peur ou mal à certaines compagnies dans l’industrie!

Finalement, le gel et poudre est-ce que c’est un bon système de modelage des ongles ?

Un peu d’histoire avant de répondre à la question, car cela vous aidera à voir plus clair sur le sujet!

Détrompez-vous, le gel et poudre ce n’est pas nouveau!

Il y a un peu plus de 25 ans le fondateur de la marque « LeChat » monsieur Newton Luu a imaginé le système « powder gel » Ce système a révolutionné l’industrie des ongles professionnels lors de son entrer sur le marché en 1993. Même que monsieur Luu a décidé de vendre les trois salons qu’il dirigeait et de se lancer dans la fabrication de ce produit. Aujourd’hui, le système de gel et poudre de la marque « LeChat » est toujours disponible sous le nom « Gelée ». Et sachez qu’il est en vente au Québec depuis plus de 15 ans. https://lechatnails.com/about/#history

Au Québec, il y a eu la compagnie « Gelous » qui a exploité le gel et poudre.
Juste pour démêler les choses, aujourd’hui la compagne se nomme Fanair cosmétique et leur système de gel UV est « Gelous ». Fanair cosmétique est donc une compagnie québécoise spécialisée dans la fabrication de Gel UV de construction traditionnelle, des vernis UV « Vinyle » et d’autres produits.

Comme je l’ai déjà mentionné, il y a quelques années cette compagnie à exploiter le gel et poudre, mais comme ils ont développé un gel de haute qualité offrant résistance, souplesse, durabilité et solidité, ils ont tous simplement mis de côté le gel et poudre pour concentrer leur travail et recherche sur le gel UV de construction traditionnelle et percer le marché International avec leur gel de haute qualité « Gelous ».
https://fanaircosmetiques.com/

Aujourd’hui en 2019 au Québec, plus de la moitié des techniciennes en pose d’ongles travaillent avec la résine et poudre. Malheureusement, plusieurs techniciennes ayant apprises le métier avec la résine se voient forcées d’abandonner ou de changer complète de technique et de méthode de travail si elles veulent poursuivre leur carrière et cela à cause de problèmes respiratoires.

Alors, pourquoi ne pas adopter une sous-technique qui a fait ses preuves au cours des 25 dernières années dans plus de 40 pays et qui permettrait à la technicienne en résine et poudre de continuer à évoluer dans le métier, mais avec les problèmes respiratoires en moins!

Donc si vous croyez toujours que cette sous-technique est une arnaque ou qu’elle n’est pas bonne, comme certaines personnes le prêtant. Demandez-vous par la même occasion comment ça se fait que la compagnie LeChat est encore en pleine expansion depuis sa création en 1993 et qu’elle évolue toujours 26 ans plus tard avec le système gel et poudre.

Finalement, c’est peut-être qu’il y a du bon dans cette sous-technique!

Aujourd’hui, une chose qui est intéressante avec gel et poudre, c’est que nous retrouvons au Québec non seulement la marque américaine LeChat, mais aussi des marques québécoises comme le Boreal qui nous propose une marque qui a été testée et enregistrée à Santé Canada avant sa mise en marché.

C’est bien beau l’histoire, mais afin de vous aider à mieux comprendre les gels UV et vous faire une idée sur le sujet, regardons le côté chimique du produit, mais en le vulgarisant.

Ah oui! Pour écrire le texte qui suit, j’ai utilisé comme source l’ouvrage « The Complete Nail Technician de Marian Newman » ainsi que l’ouvrage « Face-To-Face, volume 1 de Doug Schoon » et mes connaissances et expertises dans cette matière.

Les gels UV
Le gel UV est un système qu’on peut appeler « système pré-mélangé », car il n’y a aucun mélange avec une autre composante pour fonctionner. Toutefois pour durcir, il nécessite l’utilisation de la lumière ultraviolette (UV) d’où son appellation, gel UV.

· Comment ça durcit ?
Tout comme la résine ou l’acrylique, le gel qui est utilisé pour le modelage des faux ongles doit être durci. Pour faire durcir la résine, on doit utiliser un catalyseur externe en liquide et le vaporiser sur la résine, cela offrira l’énergie nécessaire pour enclencher le durcissement des produits. En ce qui concerne la polymérisation de l’acrylique, elle débute lors du mélange du liquide et de la poudre, c’est donc le mélange des deux produits qui lui apporte suffisamment d’énergie pour durcir. Dans le cas du gel, l’énergie qui servira à le polymériser, c’est la lumière UV.

· La polymérisation.
Comme vous venez de le voir, tous les systèmes de modelage des faux ongles ont besoin d’énergie pour former une structure solide. Nous savons maintenant que les gels UV ont besoin d’une énergie sous forme de rayon ultraviolet (UV) pour passer de l’état gélatineux à l’état solide.

Les gels UV font partie de la famille des acryliques. Dans le cas de la technique que nous appelons acrylique, le liquide n’a que des (1) monomères isolés, d’où la structure liquide.

Dans le cas des gels UV, les monomères ne sont pas isolés. De courtes chaînes de monomères sont déjà formées. Ce sont donc ces chaînes de monomère qui donne de la consistance au gel et qui facilitera la transformation en polymères, car elles sont déjà partiellement formées. Elles ne sont pas suffisamment longues pour être qualifiées de (2) polymères, ici on parlera d’un (3) oligomère.

Quand un gel UV reçoit l’énergie de la lumière UV dont il a besoin, la (4)polymérisation (durcissement) débute immédiatement et continue de façon analogue à l’acrylique. La réaction dégage parfois de la chaleur, il est donc possible que la cliente ressente le choc thermique comme un pincement au bout de l’ongle, ce qui est dû à la polymérisation. Ce dégagement de chaleur est facile à contrôler dans le cas de l’acrylique, car il dépend essentiellement de la concentration des différents produits chimiques. Il est donc important d’observer un bon ratio de poudre et de liquide pour éviter le choc thermique. Mais ce n’est pas le cas des gels UV dont le dégagement de chaleur dépend de nombreux autres facteurs.

Pourquoi ressent-on le choc thermique ?
Lorsque de l’énergie est apportée aux oligomères, ceux-ci se précipitent pour se lier les uns aux autres. Cette précipitation cause de la chaleur : cela ressemble un peu à la chaleur produite lorsque vous frottez vos deux mains ensemble. Plus la friction est rapide, plus ça chauffe. Dans le cas du gel UV, une chaleur excessive peut être produite par l’utilisation d’une lampe trop puissante pour le gel. (Exemple : Vous utilisez une lampe de 45 W pour un gel prévu pour une lampe de 36 W.) Cela peut aussi se produire si vous appliquez une couche de gel trop épaisse, donc plus il y a d’oligomères en déplacement rapide, plus la friction dégagera de la chaleur.

L’excès de chaleur est à éviter pour deux raisons. La première c’est que la chaleur peut être sentie par les nerfs qui se trouvent au bout du lit de l’ongle et la cliente peut ressentir une sérieuse douleur pinçant qui sera désagréable. La seconde est qu’une polymérisation rapide va créer un polymère rigide, mais cassant, qui pourra facilement se briser et même décoller de l’ongle naturel. Il faut donc suivre les instructions du fabricant, utiliser une lampe UV adaptée au gel que vous travaillez et éviter d’appliquer le gel en couches trop épaisses.

· L’oxygène et les gels UV.
La polymérisation n’aime pas l’oxygène !
La présence d’oxygène ralentit ou bloque le processus de polymérisation du gel UV. La plupart des gels après le passage sous la lampe UV vont présenter une surface collante. Cela est tout simplement dû à l’oxygène présent dans l’air, qui est en contact avec la surface et qui en bloque la polymérisation.

Cette couche collante ne pose aucun souci si elle est soigneusement retirée. Mais elle doit absolument être retirée au moment opportun, car les oligomères non polymérisés, tout comme le monomère dans le cas de l’acrylique, peuvent causer des réactions allergiques s’ils sont en contact prolongé avec la peau.

· La rétraction des gels
La polymérisation va provoquer un rétrécissement au fur et à mesure que les chaînes de monomère se forment. Le gel UV est particulièrement sujet au rétrécissement et si la rétraction est importante, elle peut abîmer l’ongle naturel de la cliente. Un gel d’excellente qualité se rétrécira à peine. Sachez que plus le gel est appliqué en couche épaisse, plus celui-ci va se rétracter.

· Les types de gels
Il existe deux types de gels sur le marché, ils sont souvent distingués par les termes « gel américain » et « gel européen ».

En règle générale, les gels de type « américain » sont basés sur de l’époxy et des oligomères d’acrylate d’uréthane. Bien que les viscosités puissent énormément varier d’une marque à l’autre, ils sont auto nivelant et doivent être utilisés en couches minces. De plus, ils sont très résistants aux solvants.

Pour ce qui est des gels de type « européen », ils ont aussi des oligomères d’acrylate d’uréthane ainsi que des esters d’acryliques. Avec ces gels, on en utilise généralement plusieurs pour modeler les faux-ongles soit un gel de base qui assure l’adhésion des produits sur l’ongle naturel, un gel de construction pour la solidité et le modelage de la structure, ainsi qu’un gel de finition ou un scellant. Noter que le gel de construction est moins liquide et a une consistance plus crémeuse. Lorsqu’il est appliqué sur l’ongle, il a tendance à rester en place et non de couler dans toutes les directions.

Alors que pouvons-nous dire de la sous-technique de gel et poudre.

Nous pouvons dire que le gel et poudre est aussi un système pré-mélangé, car il est possible d’utiliser uniquement les gels pour exécuter un modelage des ongles sans que ceux-ci soient mélangés avec un autre composant pour fonctionner. Mais pour durcir, il nécessite également l’utilisation de la lumière ultraviolette (UV).

Nous pouvons également dire que les gels utilisés pour cette sous-technique sont de type « européen », car ils nécessitent l’utilisation d’un gel de base, d’un gel de construction et d’un gel de finition.

Alors, si la sous-technique de gel et poudre est un système pré-mélangé de type européen pourquoi doit-on l’utiliser avec de la poudre d’acrylique?

  • Comme je l’ai mentionnée au début de mon article, les gels UV utilisés pour ce système sont solubles (soak off), donc pour leur donner plus de solidité, de résistant et de durabilité, le mélange avec la poudre acrylique est le match parfait, c’est tout!

Saviez-vous que …
Les gels soak off sont les précurseurs du vernis UV et que tous les deux ont les mêmes caractéristiques que les gels UV. Il faut ce le dire la chimie des gels est complexe et permet d’obtenir différentes caractéristiques du produit.

Finalement, c’est un bon système ou non ?
À la lumière de toutes les informations ci-dessus à l’expertise du marché à la recherche sur ce système et à son exploitation qui remontre à plus de 25 ans. Nous pouvons dire que OUI c’est un bon système qui à fait ces preuves!

Le mot de la fin
Personnellement, je trouve cette option intéressante pour plusieurs raisons.

  • Le produit n’est pas en vente libre dans les pharmacies comme la résine et poudre.
  • Les risques de problèmes des voies respiratoires sont moins présents qu’avec la résine et poudre.
  • Il y a aussi moins de perte de produit que la résine.
  • Le gel en bouteille qui se conserve beaucoup plus longtemps qu’une résine.
  • C’est une bonne solution pour toutes les techniciennes de résine et poudre qui éprouvent des problèmes de santé avec leur technique.
  • Il est facile pour une technicienne de résine et poudre de passer au système gel et poudre et fini les problèmes d’allergie et respiratoires.
  • Le gel n’a aucune odeur.
  • Il se dissout facilement dans l’acétone.
  • Et que dire de toutes les possibilités « Nail Art » et la translucidité du gel comparé à la résine et poudre.
  • La méthode d’application est pratiquement identique à celle de résine et poudre. Donc un simple perfectionnement sera nécessaire.
  • La durabilité sur ongles naturels, sur prothèses et même avec extensions sur chablons et comparable au gel UV de construction traditionnelle.
  • Formule soluble à cuisson D.E.L. et UV
  • Il offre une brillance supérieure à celle de la résine et poudre.

En tant qu’enseignant, je trouve que le système de gel et poudre est une bonne alternative à la résine et poudre pour celles qui le désirent, bien évidemment! De plus, il a fait ses preuves dans les 25 dernières années et le gel et poudre est travaillé par des milliers de professionnels à travers le monde. Alors pourquoi sans privé ? Comme pour toutes les techniques ou les sous-techniques vous devez maîtriser l’utilisation du produit et bien le comprendre pour en tirer le meilleur.

Alors, si vous décidez de changer votre méthode de travail pour le gel et poudre assurez-vous de suivre une formation de perfectionnement qui vous aidera à bien travailler et de comprendre le produit. Bien sûr, il y aura toujours du pour et du contre, mais finalement c’est vous qui avez le dernier mot.

Amicalement,
Carole Dugal
Propriétaire/Formatrice
Rouge Vernis

Référence du dictionnaire web : https://www.le-dictionnaire.com/1) Monomère : (Biologie,Chimie)Moléculeorganiquepossédantlacapacitédesepolymériser,c’est-à-diredes’assembleravecelle- mêmeet,decefait,servantd’unitéstructuraledebaseàdespolymères.2) Polymère : (Chimie)Composéchimiquerésultantd’unepolymérisation.(Biologie)Grossemoléculeconstituéed’ungrandnombred’unitésstructuralesdebase,identiquesousemblables,rattachéeslelongd’unechaînepouvantsedéployerdefaçondifférentedansl’espace.3) Oligomère : (Chimie)Substancecomposéedemoléculesdemassemoléculaireintermédiaireessentiellementconstituéesparlarépétitionenpetitnombred’atomesoudegroupesd’atomes,appelés«unitésconstitutives»etdérivantdemoléculesdefaiblemassemoléculaire.4) Polymérisation : (Chimie)Processusdetransformationd’unmonomère,oud’unmélangedemonomères,enpolymère.